Twitter
News

25 janvier 2017

La fine del comunismo... à Rome

La fine del comunismo... à Rome

Présentation de notre dernier volume à l'institut Sturzo de Rome

Prononçons correctement les mots ...

Prononçons correctement les mots ...

Un appel de différentes associations culturelles

Collaboration avec l'Université de la ...

Collaboration avec l'Université de la ...

Un nouveau projet de recherche a été lancé en collaboration avec l'Université de la Vallée d'Aoste

Émile Chanoux et don Luigi Sturzo : insieme per la legalità ?
L'association Scelte giovani a invité, lundi 26 août 2013, la Fondation Chanoux à participer à la conférence Émile Chanoux et don Luigi Sturzo : insieme per la legalità ? à Rovenaud, dans l'ancienne école fréquentée par Émile Chanoux pendant son enfance, que la Commune de Valsavarenche a confié à ladite association, afin qu’elle la tienne ouverte quelques jours, pendant l’été.
C'est ainsi que Alessandro Celi, président de notre institut, est intervenu pour mettre en parallèle la pensée et l'action du martyr de la résistance valdôtaine et celle du fondateur du Partito Popolare. Son allocution a démontré, en s'appuyant sur des extraits de leurs œuvres, comme les concepts de dignité humaine et d'égalité entre les personnes sont à la base de leur réflexion et les ont conduits naturellement vers le choix du fédéralisme. Il a ensuite souligné les ultérieurs nombreux points communs entre les deux intellectuels.
Au terme de son allocution, contrairement à ce qui était convenu, d'autres intervenants, non prévus dans le programme concordé avec la Fondation, ont pris la parole en introduisant, à notre grande surprise, de nouveaux sujets ayant trait à l'éducation, aux Disturbi Specifici dell'Apprendimento et à certaines techniques d'apprentissage, promues par des groupes fort discutés à cause de leurs actions et de leurs doctrinessuscitant notre vive réaction ainsi que celle du public intervenu.
Nous rappelons alors à toute fin utile que la Fondation Chanoux est un institut de recherche scientifique, apolitique et aconfessionnel et que c’est en tant que tel que nous avons participé à ce qui avait été présenté comme une soirée consacrée à l'histoire des idées politiques, sous le parrainage d’une collectivité locale, propriétaire de l’école. 
La tentative de détourner le sujet de la soirée, sans prévenir le rapporteur et le public, nous oblige à nous dissocier avec force des contenus de ladite soirée et à exprimer notre grand regret pour une occasion manquée de comprendre le rôle d’Émile Chanoux dans la pensée fédéraliste italienne.
C'est pourquoi, pour éviter toute instrumentalisation nous avons décidé de ne publier sur ce site aucune image ni aucun enregistrement audio de la soirée. 
Nous mettrons, par contre, au plus tôt à votre disposition le texte de l'intervention de notre président.